Les réseaux sociaux en 2023 : ce qu’il va se passer

Blog Cover ce qui va se passer sur les réseaux sociaux en 2àé3

2022 a été une année plutôt conforme à ce qu’on en attendait pour les plateformes de réseaux sociaux, si on ne tient pas compte du cas Twitter. Si Tiktok pète toujours autant la forme, Meta connaît quelques difficultés, l’annonce du Metaverse ayant eu l’effet d’un coup d’épée dans l’eau. Évidemment, il est impossible de prévoir ce que sera ka nouvelle année au détail près, néanmoins, certaines tendances se dessinent pour les réseaux sociaux en 2023.

Voyons voir ce qu’il en est pour les plateformes majeures des réseaux sociaux

Facebook 

Disons le d’entrée, l’année 2022 a été dure pour Meta. 10 milliards de dollars, c’est le montant que l’entreprise estime avoir perdu suite à la fameuse mise à jour IOS 14. En effet, Apple décidait de faire de la protection des données son cheval de bataille, offrant ainsi à l possibilité à quiconque possédant un appareil Apple de limiter l’accès aux données personnelles. Pas seulement pour les applications Meta (Facebook, Instagram etc), mais pour toutes les applications. 

On peut pourtant dire sans se tromper que c’est la firme de Marc Zukerberg qui en a le plus souffert, étant donné que son business model reposait sur l’utilisation des données personnelles des internautes. 

On peut aussi parler du Metaverse de Mark Zuckerberg, qui n’a franchement pas emballé grand monde. Pour se refaire une santé en 2023, Meta a un plan de bataille. 

L’intelligence artificielle : une des grosses tendances des réseaux sociaux en 2023

Comme pour tous les réseaux sociaux en 2023, l’IA va prendre de plus en plus de place dans la suggestion de contenu. Autrement dit, les posts que vous verrez sur votre fil d’actualité seront de plus en plus choisis par intelligence artificielle. 

Ainsi, Marc Zuckerberg se confiait récemment au webzine The Verge en ces mots : 

«L’essentiel est que lorsque nous avons commencé avec le fil d’actualité, nous étions à des années d’avoir la technologie pour pouvoir comprendre le contenu de chaque publication dans le système, comprendre de quoi il s’agit, comprendre ce qui vous intéresse et puis être en mesure de vous recommander, en temps réel essentiellement avec une latence très faible, du contenu qui pourrait vous intéresser parmi des dizaines de millions ou des centaines de millions de publications qui existent.

Mais je pense qu’en partie ce que TikTok a montré, c’est qu’il existe fondamentalement un support, qui est une vidéo encore plus courte, qui est vraiment puissant. Ce qui, je pense, s’appuie sur certains des formats Stories que nous avons vus au fil des ans. C’est une tendance qui, je pense, est assez claire. La vidéo prend de l’ampleur dans toutes les applications : je pense que 50 % ou plus du temps passé sur Facebook consiste à regarder des vidéos.

Ce qui va essentiellement se passer, c’est qu’au cours des deux prochaines années, nous commencerons à afficher davantage de contenu recommandé dans le flux. Et nous saurons que nous faisons du bon travail parce que le contenu au début va déplacer un autre contenu, et soit déplacer ce contenu va conduire à des commentaires négatifs de la part des gens, et amener les gens à se connecter les uns aux autres moins dans toutes les mesures sur lesquelles nous nous concentrons, ou cela conduira en fait les gens à se connecter davantage et à être plus satisfaits du produit. »

Du contenu varié

Toujours selon le boss de Meta, l’avantage de ses différents plateformes est que le type de contenu qu’on peut y voir est varié. Il ne s’agit pas que de vidéos courtes ou longues, il ne s’agit pas que d’images ou de texte. Il estime aussi que 40% du contenu qui sera proposé sur votre feed Facebook proviendra de pages que vous ne suivez pas. Reste à savoir si le public sera favorable à cette approche basée sur l’IA. 

On peut aussi supposer que Facebook trouvera un moyen pour continuer de vous proposer le contenu de vos proches, ce qui était le socle de sa stratégie pour le Feed. 

Il faut rappeler que tout cela fait partie de la stratégie de concurrence agressive de Meta, qui depuis des années s’adapte à ses concurrents en copiant les fonctionnalités qui font leur succès. 

Avatar

L'avatar, une des tendances que Meta va tenter d'imposer sur les réseaux sociaux en 2023
Source : Meta

Même si la sauce n’a pas encore pris, hors de question pour Meta d’abandonner son Metaverse, tant c’est l’élément clé de sa stratégie pour le futur. Rappelons le, l’entreprise a déjà injecté des sommes astronomiques dans son projet, par exemple pour s’offrir Oculus, soit en R&D pour mettre son projet sur pied. Et si pour l’instant le projet n’a généré que des milliards de dollar de perte, la firme mise sur le long terme (10 à 15 ans)

Ainsi, un peu comme pour vous mettre l’eau à la bouche, Facebook (il est maintenant devenu important de bien faire la distinction entre Facebook le réseau social, et Meta son entreprise mère) va de plus en plus vous pousser à créer votre avatar. Comme une forme d’identité, une représentation de vous, mais en digital. 

Que ce soit dans les posts, les message, les vidéos, on peut s’attendre à voir Meta intégrer cette stratégie un peu partout. Il ya va de même pour la réalité virtuelle. 

La publicité Click To Message 

Il s’agit tout simplement de publicités dont le but est d’inciter les internautes à vous envoyer un message. C’est bien sur un outil très intéressant pour les annonceurs, et il a du succès, sur Messenger, et sur Whatsapp. Meta entend bien miser sur cet engouement, une des rares bonnes nouvelles pour l’entreprise cette année. Si vous faîtes de la publicité sur les plateformes du groupe Meta, l’avantage est que vous pourrez plus facilement inciter les internautes à interagir directement avec vous par DM. 

Nous nous attendons donc à voir Meta mettre en avant ce format publicitaire et le booster avec des outils de branding par exemple. 

La réalité virtuelle

Il s’agit là aussi d’une tendance qu’on retrouvera sur les réseaux sociaux en 2023. Alors que Meta cherche à renforcer sa présence dans le paysage croissant de la réalité virtuelle (RV), elle a dévoilé des plans pour une meilleure intégration de la RV dans de multiples plateformes. Malgré une réponse plutôt tiède des utilisateurs et des employés à l’égard de certaines de leurs offres précédentes, Mark Zuckerberg ne se laisse pas décourager ; Ainsi Meta offre la possibilité de partager des enregistrements vidéo d’Horizon Worlds (c’est un jeu de réalité virtuelle développé et publié par Meta). 

Cette initiative a bien sour pour but de l’engagement d’générer de l’engagement d’un plus grand nombre de personnes dans la RV par le biais des médias sociaux. On peut s’attendre à voir Meta proposer plus d’options de partage de contenu de réalité virtuelle, directement dans les posts ou dans les messages.  

Il y va de même pour les expériences de réalité augmentée. Meta développe ses lunettes de réalité augmentée, pour l’instant appelées « Projet Nazarre ». Si la plateforme mise sur une sortie en 2024, gageons qu’elle commencera dès 2023 à publier des outils pour permettre aux créateurs et aux annonceurs de se préparer à la réalité virtuelle en 3D. 

Instagram

Vous l’aurez compris, Instagram aussi a beaucoup souffert de l’explosion de Tiktok, et, comme tous les réseaux sociaux, Insta est prête à tout pour rattraper son retard sur son concurrent Chinois. Copier agressivement et ouvertement les fonctionnalités de Tiktok s’avère jusqu’ici présent puisqu’Instagram attire chaque moi environ deux milliards d’utilisateurs actifs, comme l’indique Bloomberg. Mais ce choix sera-t’il payant sur le long terme? Instagram a-t-il renoncé à sa mission de plateforme originale de partage de photos, pour s’adapter aux réalités du marché actuel?

En tout cas, ce qu’on constate est qu’Instagram risque de prendre la même direction que son aînée Facebook. 

Toujours plus d’intelligence artificielle : 

Instagram est en train d’introduire des recommandations de contenu basées sur l’intelligence artificielle afin de proposer des expériences plus engageantes pour ses utilisateurs en fonction de leurs  centres d’intérêt. Ce changement majeur a connu une réponse écrasante mais avec des critiques mitigées, ce qui a forcé la plateforme à mettre temporairement en pause ce coup d’essai.

Ainsi, Adam Moseri, le boss d’Instagram disait ceci :

« Pour les nouvelles conceptions du feed, les gens sont frustrés et les données d’utilisation ne sont pas excellentes. Donc là je pense qu’il faut faire un grand pas en arrière, se regrouper, et trouver comment on veut avancer. » 

Mais comme vous devez maintenant le savoir, le mécontentement de ses utilisateurs ne décourage pas Meta; bien au contraire. On peut donc sans se tromper, penser que l’intelligence artificielle reviendra. Instagram veut choyer les créateurs, force de travail vitale pour tenter d’égaler la quantité astronomique postée chaque jour sur Tiktok. (En parlant de Tiktok et de ses vidéos full-screen, attendez vous à voir le même format sur Instagram.)

Plus d’options pour les créateurs

Source : Meta

On l’a dit, Instagram a besoin des créateurs de contenu. Ainsi, Insta va leur proposer plus de formats pour diffuser leurs créations, comme la 3D ou la réalité augmentée. Ou même paraît-il, la possibilité de publier des NFTs. Meta espère surement pousser les créateurs de contenu à s’intéresser à un  Metaverse, qui en a  grand besoin. D’ailleurs là encore, c’est quelque chose qu’on devrait retrouver sur les principaux réseaux sociaux en 2023.

La publicité interractive

Source : Meta

Instagram veut rendre sa publicité innovante, permettant aux marques de présenter leurs produits en 3D ou en réalité augmentée. Grâce à ces formats, un produit peut être présenté sous tous les angles pour un engagement maximal auprès du public. Twitter et Snapchat se sont déjà aventurés sur cette voie. Si les utilisateurs d’Instagram l’adoptent également, ces nouvelles façons de présenter les publicités deviendront un élément essentiel dans le futur. 

La publicité multi annonceurs

Il s’agit pour Meta de vous offrir la possibilité de faire apparaître votre publicité à côté de publicités d’autres annonceurs. Voici ce que dit meta : « Si vous activez le format multi-annonceurs, votre publicité peut apparaître à côté de publicités de plusieurs autres annonceurs, y compris, dans certains cas, des publicités d’entreprises liées ou complémentaires (par exemple, une publicité pour une robe de mariée à côté d’une publicité pour un gâteau de mariage). La diffusion des publicités au format multi-annonceurs n’est pas garantie et est déterminée par le machine learning de Meta.»

Là encore, on retrouve l’importance de l’intelligence artificielle dans la stratégie globale de Meta. Plus d’infos ici.

Live Shopping

En 2022, lees réseaux sociaux ont offert à leur public la possibilité d’acheter des produits directement pendant les livestreams . Comme cette fonctionnalité gagne rapidement en popularité, on s’attend à ce qu’Instagram en tire parti et développe ses capacités d’e-commerce. Il y va de même pour la majorité des réseaux sociaux en 2023.

Elon Musk Twitter

Le show à l’Américaine par excellence. Comme un épisode de Game Of Thrones, le rachat de Twitter par Elon Musk a connu rebondissements sur rebondissements. Et même quand c’ était fini, il y en avait encore. Personne ne semble savoir quelle peut être bla suite de cette saga, pas même Elon Musk. Les tweets et les annonces se contredisent, Elon Musk licencie à tour de bras, puis rappelle ces mêmes employés licenciés. Bref, la cacophonie semble totale. Pourtant on peut s’interroger sur les tendances qui se dessinent pour l’avenir de l’oiseau bleu. 

Le patron de Tesla a affirmé vouloir lancer un abonnement pour Twitter. Non seulement pour en booster les revenus, mais aussi pour se débarrasser des bots. (Des algorithmes qui gonflent artificiellement les statistiques d’une publication.)

Rien n’est arrêté dans le marbre; Twitter peut aussi proposer aux entreprises plus de data sur les performances de publications. Le tout en échange d’un paiement mensuel. L’entreprise peut aussi rendre payant la pastille bleue de certification. 

Disons que l’avenir de Twitter passera par beaucoup de tests et d’expériences, comme si Twitter repartait de zéro. Comment augmenter les revenus de Twitter sans rendre la plateforme contraignante pour ses utilisateurs? Comment lutter efficacement contre les fameux bots dont Musk veut à tout prix se débarrasser?

Qu’en est-il des conflits d’intérêt que cela peut engendrer avec les autres activités du milliardaire américain? Des implications politiques? Des bots et de la cyber guerre que se livrent les différents services de renseignement à travers le monde? , ou encore la dépendance de Tesla vis à vis de la Chine? Cette dernière étant partisane d’une censure agressive des réseaux sociaux, dont Twitter. 

Bref, autant de questions plutôt complexes auxquelles Elon Musk devra trouver des réponses, le plus tôt étant le mieux. 

Linkedin 

Le rapport de mi-année de Microsoft est une indication claire de ce qui a été une performance exceptionnelle de Linkedin. Les revenus ont grimpé en flèche de 26 % et l’engagement sur la plateforme continue de croître. Bien que ces chiffres soient impressionnants et méritent d’être célébrés, Linkedin ne s’arrête pas là. L’entreprise va chercher à maintenir sa croissance tout au long de l’année 2023!

Plus de data pour les chercheurs d’emploi 

LinkedIn s’efforce constamment d’offrir aux demandeurs d’emploi un meilleur aperçu du paysage de l’emploi, en constante évolution. L’entreprise a intégré des outils pour tenir les professionnels au courant des tendances du marché et des compétences recherchées. Et a ajouté Linkedin Learning pour l’acquisition de ces mêmes compétences. En 2021, attendez-vous à ce que LinkedIn poursuive ses efforts pour vous aider à progresser dans vos perspectives professionnelles. Et avec toute la data dont dispose la plateforme, les employeurs tout comme les demandeurs d’emploi seront servis!

Toujours plus de vidéo

La vidéo continue d’être le format de contenu le plus populaire, et la tendance n’est pas prête de s’arrêter. Comme toutes les autres plateformes, Linkedin en est consciente, et va continuer d’améliorer ses fonctionnalités vidéo. La plateforme a déjà publié des outils de réunion virtuelle en partenariat avec Microsoft Teams et Zoom. Mais on peut s‘attendre à ce qu’elle aille encore plus loin. On peut aussi s’attendre à ce que le format vidéo soit plus mis en avant dans le fil d’actualité. 

Tiktok

Tiktok, l'application Chinoise qui devrait continuer de dominer les réseaux sociaux en 2023

C’est l’application star, celle qui bat des records de popularité et que ses concurrents copient constamment. Ceci dit tout n’est pas rose pour l’application, compte tenu de ses liens supposés avec le gouvernement Chinois. Cela ne risque pas de se calmer pour l’année à venir. Plusieurs états pourraient exiger de Tiktok qu’ils prennent leur distance avec le gouvernement chinois, ce qui serait problématique pour l’application. En effet, les USA en tête, personne ne voit d’un bon oeil les relations étroites entre les entreprises Chinoises et leur gouvernement. La possibilité d’un bannissement pur et dur de Tiktok dans plusieurs pays est toujours envisageable. 

Live shopping

Acheter et vendre pendant les live, c’est l’élément qui génère le plus de revenus dans la version Chinoise de l’application. Il est donc normal qu’on s’attende à voir Tiktok développer cette fonctionnalité dans d’autres régions. Pour le moment la fonctionnalité est moins populaire sur les marchés occidentaux que sur les marchés Asiatiques. Mais il semble que Tiktok ne va pas baisser les bras pour autant.

Payer les créateurs

Dans l’univers des réseaux sociaux, il faut de plus en en plus de contenu. Toujours plus, pour alimenter les appétits de plus en plus voraces de viewers que nous sommes tous. Si Youtube est la plateforme qui rémunère le mieux les créateurs, les autres plateformes entendent bien se mettre au pas. Surtout que Youtube essaie d’empiéter sur le même segment de marché avec son format de vidéo appelé « Shorts ». 

Snapchat

Malgré la concurrence agressive de ses concurrents, Snapchat fait son bonhomme de chemin et demeure une plateforme très populaire. Notament chez les plus jeunes. Quels sont les prochains mouvements de la plateforme? 

La Réalité Augmentée

Rappelez vous il y a quelques années Snap lançait ls Spectacles, ses paires de lunette connectées. Elles permettaient d’enregistrer en mode point de vue et de publier son contenu sur Snapchat. Personne ne comprenait alors à quoi jouait le réseau social, avec le faible succès rencontré par ses lunettes jugées chères. Il est maintenant évident que l’entreprise américaine faisait de la R&D pour sa stratégie de réalité augmentée. 

Voici c e que disait les officiels Snapchat il ya quelque mois dans lerapport de revenu de l’entreprise : 

« Notre activité a continué à faire face à des vents contraires importants au troisième trimestre, et nous avons pris des mesures pour concentrer d’avantage nos activités sur nos trois priorités stratégiques : développer notre communauté et approfondir leur engagement envers nos produits, re accélérer et diversifier la croissance de nos revenus et investir dans la réalité augmentée. »

Avec son expérience, ses filtres devenus viraux, Snapchat semble en avance sur ses concurrents en terme de réalité augmentée. La réalité augmentée devrait s’imposer elle aussi comme une des grosses tendances des réseaux sociaux en 2023.

Le sport et la vidéo

Snapchat est la plateforme favorite des plus jeunes, mais cherche à toucher un public un peu moins adolescent. La plateforme mise sur le sport, par des partenariats avec La Liga Espagnole et la NFL Américaine. On peut donc s’attendre à voir plus de contenu sportif officiel débarquer sur Snapchat pour l’année à venir. 

On peut aussi supposer que plus de fonctionnalités vidéo atterriront sur la plateforme, comme les vidéos live. Évidemment, ce n’est pas l’ADN de Snapchat. Mais dans l’environnement concurrentiel des réseaux sociaux aujourd’hui, plus que jamais, il faut s’adapter. Ou courir le risque de devenir obsolète. 

Sources :

https://www.socialmediatoday.com/news/32-predictions-for-social-media-marketing-in-2023/635297/

https://www.theverge.com/23397187/mark-zuckerberg-quest-pro-metaverse-interview-decoder

https://www.theverge.com/2022/7/27/23281294/facebook-meta-revenue-declines-for-first-time

https://www.theverge.com/2022/10/6/23391895/meta-facebook-horizon-worlds-vr-social-network-too-buggy-leaked-memo

https://www.socialmediatoday.com/news/zuckerberg-defends-metaverse-development-after-online-backlash/630131/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-10-26/meta-s-instagram-users-reach-2-billion-closing-in-on-facebook?leadSource=uverify wall

https://www.reuters.com/technology/senators-seek-update-us-security-review-tiktok-2022-06-24/

https://www.facebook.com/business/

https://business.instagram.com/blog/new-instagram-ads-help-businesses

https://business.instagram.com/blog/instagram-video-now-instagram-reels

https://business.instagram.com/blog/7-tips-branded-content-creators-vidcon-2022

Partager :
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Steeve Attakuy

Steeve Attakuy

CEO de Full Loop, Steeve Attakuy s'intéresse au marketing digital dès 2016. Après des études de science politique, il se réoriente vers son premier amour, le digital.

Une réponse

Les commentaires sont fermés.