Voici Comment Votre Marketing Peut Survivre à IOS 14

Trois téléphones iPhone sur fond multicolore présentant iOS 14, pour illustrer l'article indiquant commentt votre entreprise peut survivre à la mise à jour IOS 14

Table des matières

Si vous suivez l’actualité digitale, vous n’avez surement pas manqué le récent clash entre Apple et Facebook. En quoi cela peut affecter votre entreprise? Il est tout aussi légitime de se demander dans quelle mesure votre marketing peut survivre à IOS 14.

Selon la version officielle de Facebook :

« Les modifications proposées par Apple viendront entraver votre capacité à atteindre et comprendre les internautes, mais également à générer des interactions sur les appareils mobiles et sur le web. Elles auront également un impact sur votre capacité à évaluer vos performances, à vérifier qui consulte vos publicités et à prendre des décisions éclairées concernant vos budgets publicitaires. Lorsque ces modifications prendront effet, il est possible que vous constatiez au fil du temps un déclin général de la personnalisation et des performances publicitaires, ainsi qu’une augmentation du coût par action. »

Mais lors, comment votre marketing peut survivre à IOS 14?

Pour faire simple, si vous faites de la publicité sur Facebook ou Instagram, vous risquez d’avoir des difficultés pour cibler votre audience, en plus de voir votre coût publicitaire grimper. 

Apple de son côté clame haut et fort se battre pour respecter et défendre le vie privée des utilisateurs d’Iphone, et même des internautes en général : 

Image Apple

« La publicité qui respecte la vie privée n’est pas seulement possible, elle était la norme jusqu’à la croissance d’Internet. Certaines entreprises qui préféreraient que ATT ne soit jamais mis en œuvre ont déclaré que cette politique pesait uniquement sur les petites entreprises en limitant les options de publicité, mais en fait, la course aux à la collecte de données actuelle profite principalement aux grandes entreprises avec des ensembles de données volumineuses. Les réseaux publicitaires axés sur la confidentialité étaient la norme universelle en matière de publicité avant que la pratique de la collecte de données sans entrave ne commence au cours de la dernière décennie. Nous espérons que les demandes croissantes des utilisateurs en matière de confidentialité et de sécurité, ainsi que des changements comme ATT, rendront ces normes publicitaires axées sur la confidentialité à nouveau robustes. »

Ainsi, une fois la mise à jour faite sur un appareil Apple, chaque application de via demander à l’utilisateur la permission de collecter ses données, avec ces deux choix : 

-Autoriser le tracking

-Demander à l’application de ne pas effectuer de tracking

Voici par ailleurs les termes employés par Apple dans leur annonce officielle : 

  • « Afficher des publicités ciblées dans votre application en fonction des données utilisateur collectées à partir d’applications et de sites Web appartenant à d’autres entreprises.
  • Partager des données de localisation de l’appareil ou des listes de diffusion avec un courtier de données.
  • Partager une liste d’e-mails, d’identifiants publicitaires ou d’autres identifiants avec un réseau publicitaire tiers qui utilise ces informations pour recibler ces utilisateurs dans les applications d’autres développeurs ou pour trouver des utilisateurs similaires.
  • Placer un SDK tiers dans votre application qui combine les données utilisateur de votre application avec les données utilisateur des applications d’autres développeurs pour cibler la publicité ou mesurer l’efficacité de la publicité, même si vous n’utilisez pas le SDK à ces fins. Par exemple, en utilisant un SDK d’analyse qui réutilise les données qu’il collecte à partir de votre application pour activer la publicité ciblée dans les applications d’autres développeurs. »
Image Apple

D’après Facebook, tout cela pourrait conduire purement et simplement à ne plus proposer certaines options aux annonceurs :

notamment Facebook Audience Network, qui serait mis à mal avec les restrictions imposées par IOS14. 

Mais concrètement, qu’est ce que cela implique pour une petite PME qui fait sa pub sur Facebook?

Si par exemple un utilisateur d’IOS 14 n’autorise pas Facebook à collecter ses données, Facebook ne pourra pas le faire. Et donc vos options de ciblage en terme de retargeting par exemple seront limitées avec ce type d’utilisateurs. 

Néanmoins, s’il clique sur une de vos publicités et atterrit sur votre site, vous en tant qu’entreprise pourrez collecter les données de votre client. Et vous pourrez utiliser ces données dans le cadre de votre marketing. Bien sur, nous vous recommandons d’avoir une politique de données claire et de garder précieusement les données de vos clients. 

Au passage, Facebook va devoir s’adapter et changer sa manière de procéder de façon globale.

Et ce pour anticiper le fait que nous seulement Android mais les utilisateurs du web en général aillent dans la même direction qu’Apple. 

Ce qui signifie que même les utilisateurs d’Android seront affectés.  Résultat? Un impact général sur le reporting, l’optimisation et le retargeting. 

Mais alors que faire pour que votre business survive à la mise à jour IOS14? 

La première chose à faire est de bien comprendre que faire reposer son marketing uniquement sur des plateformes telles que Facebook, Instagram ou Google est dangereux et naif.

La mise à jour IOS14 nous l’a bien montré, si vous n’êtes pas maîtres de votre stratégie d’acquisition de clients, votre entreprise dépend entièrement d’autres entreprises.

Il ne s’agit pas de tirer un trait sur ces plateformes là. Mais de comprendre qu’avec une approche différente, il est possible de construire une stratégie marketing à toute épreuve. 

Dans cet article, Digital Marketer donne quelques pistes : 

-Créer une landing page pour votre page produit : 

Une landing page est la page sur laquelle un internaute atterrit après avoir cliqué sur un lien.

L’astuce ici est de se servir de cette landing page pour capturer les emails. 

Pour cela, faîtes la publicité de vos produits sur Facebook, Instagram, Google etc.. Après avoir cliqué sur votre pub, l’internaute atterrira donc sur votre landing page. Là, il va devoir entrer son adresse email pour accéder à votre page produit. 

Qu’il achète ou pas, vous aurez son adresse email et pourrez, via email, lui adresser les messages appropriés. 

Petit rappel, le nerf de la guerre, la base de votre marketing devrait être votre liste email, et non Facebook. Servez vous des plateformes sociales pour alimenter votre liste email, et non dans l’unique objectif de réaliser des ventes. 

-Automatisez vos emails pour générer plus de conversions : 

Comme dit plus haut, le nerf de la guerre c’est votre liste email. Une fois que vous aurez collecté des email, vous pourrez envoyer des messages automatisés ET personnalisés. Rien de très compliqué, Mailchimp ou Klaviyo sont des outils parmi d’autres qui savent très bien le faire. 

logo mailchimp

-Utlisez les autres options que Facebook peut vous offrir : 

Pour générer plus de leads, utilisez les ad sets suivants : 

-Audience lookalike de vos clients :

il s’agit d’une audience similaire, avec des personnes ayant les  mêmes caractéristiques que l’audience graine :

Dans ce cas, vos clients sont votre audience graine, vous pourrez créer une audience similaire à vos clients.

Bémol : il y a quelques années, toujours pour des raisons de respect de vie privée, la qualité des audiences similaires Facebook a baissé. 

-Cibler les personnes qui aiment les pages de vos concurrents

-Cibler les personnes qui aiment la catégorie de produits que vous proposez. 

N’oubliez pas d’exclure les personnes déjà présentes dans votre liste e-mail; il serait inutile de dépenser de l’argent pour obtenir des adresses email que vous avez déjà. 

-Appliquer la même idée à Google. 

Même si les options de ciblage sont différentes de Facebook, vous pouvez vous en sortir avec Google. Un bon moyen est de segmenter votre audience, en visant les internautes ayant déjà acheté des produits correspondant aux vôtres. 

Idem avec les Audience d’affinité, qui vous permettent de :

« toucher les utilisateurs en fonction de leurs habitudes, de leurs centres d’intérêt et des sujets qui les passionnent».

Vous pouvez aussi utiliser la publicité sur YouTube, avec Youtube true view, qui donnera la possibilité aux internautes de cliquer sur votre publicité.

Ils atterriront ensuite sur votre landing page, grâce à laquelle vous pourrez capturer leur adresse email.

– Analysez vos données pour déterminer ce qui fonctionne ou pas

Dans cet article, nous expliquions que l’analytique fait partie est une discipline indispensable au marketing digital. Plus que jamais cela va s’avérer vrai. Ainsi, grâce à vos données, vous pourrez détecter ce ui fonctionne, pour le scaler. Vous pourrez aussi détecter ce qui ne fonctionne pas, pour arrêter d’y perdre du temps et de l’argent. 

Ainsi, voici en quelques étapes comment votre marketing peut survivre à IOS14. Et tout semble indiquer que la tendance va se poursuivre. C’est un coup de fouet inévitable, pour ne pas dire nécessaire qui va contraindre les entreprises à miser d’avantage sur leur email marketing.

Et à redevenir maîtres de leurs stratégie d’acquisition, pour au final à moins dépendre de certaines plateformes. Mais ne vendons pas la peau de l’ours de si tôt, Facebook n’a surement pas dit son dernier mot…

Pour aller plus loin, profitez d’une session consulting 100% gratuite, et repartez avec un plan marketing sur mesure pour booster le trafic de votre e-shop : 

Steeve Attakuy

Steeve Attakuy

CEO de Full Loop, Steeve Attakuy s'intéresse au marketing digital depuis 2016. Après des études de science politique, il se réoriente vers son premier amour, le digital.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire :